La vénérable Marcelle Mallet

 
 

Marcelle Mallet est née à la Côte-des-Neiges (aujourd’hui Montréal) le 26 mars 1805. À l’âge de cinq ans, elle perdit son alors que celui-ci n’avait que 34 ans. À la suite de ce décès, sa mère l’envoya chez un oncle à Lachine pour lui permettre d’aller à l’école des sœurs de la congrégation de Notre-Dame de Montréal où elle fit sa première communion en 1817. À 16 ans, elle annonça à sa famille qu’elle veut devenir religieuse. Le 6 mai 1824, Marcelle, âgée de 19 ans, entra comme novice chez les sœurs de la charité de Montréal à l’hôpital général et prononça ses vœux deux ans plus tard. Le 1er avril 1845, sœur Mallet fut élue à la charge d’assistante.

En mai 1849, Monseigneur Pierre-Flavien Turgeon demanda aux sœurs de la Charité de Montréal de prendre en charge l’orphelinat de l’association de charité des dames catholiques de Québec. La fondation est confiée à Marcelle, âgée de 44 ans, accompagnée de quatre jeunes professes et d’une novice. Elles arrivèrent le 22 août 1849 et s’occupèrent de l’orphelinat pour filles, puis ouvrirent des classes, accueillirent des dames âgées, organisèrent des soins à domicile pour malades et fondèrent un orphelinat pour garçons. En 1854, elles se séparèrent des sœurs de la Charité de Montréal et devinrent une congrégation autonome.

En 1863 l’évêque de Québec, Charles-François Baillargeon, imposa de nouvelles règles élaborées par le jésuite Antoine-Nicolas Braun, et inspirées des constitutions de la Compagnie de Jésus. Mère Mallet et plusieurs de ses compagnes auraient voulu garder l’esprit sulpicien de l’école française de spiritualité. Aux élections de 1866, la fondatrice n’est pas réélue. Elle mourut le 9 avril 18714. Elle fut reconnue vénérable le 27 janvier 2014 par le pape François. Son tombeau est situé au 2655, rue Guillaume-Le Pelletier, Québec (QC).